Croyez-le ou non : le développement de Mass Effect Andromeda touche désormais à sa fin et le décollage de la fusée est tout proche. Le 16 mars prochain, la planète Terre sera fixée sur la question qui brûle pas mal de lèvres : « renouveau ou épisode de trop ? ». Trop action ? Trop lisse ? Trop ceci, trop cela ? On s’en souvient : la communauté des fans hardcore du Commandant Shepard a rarement fait preuve de mesure. Quand la fin de la trilogie n’a pas plu, c’est tout Reddit qui s’est enflammé comme une meute d’enfants gâtés, exigeant puis obtenant de Bioware une version revisitée du dénouement. Et quand ont afflué les premières images d’Andromeda, on s’est tous jetés gaiement sur le bébé, en quête du moindre indice permettant de crier à l’ignominie et au temps qui salit tout. Nous croyons qu’Andromeda sera un vrai Mass Effect qui ne fera pas honte à ses aïeuls. Pour la bonne et simple raison que la formule unique Mass Effect n’existe pas.

Vous avez sûrement combattu Saren dans Mass Effect 1, « The Illusive man » dans Mass Effect 2 et les Reapers dans Mass Effect 3, le dernier de la saga à l’époque. Sinon, il est fortement conseillé de commencer par-là, car les choix que vous ferez dans le premier, auront des impacts importants dans le 2 et le 3. Mais aussi c’est pour la compréhension générale de l’histoire, des personnages, de l’univers unique de cette aventure remplie d’action. Jouer à Mass Effect Andromeda sans avoir joué aux précédents est comme regarder Harry Potter et les reliques de la mort (le dernier) sans avoir vu les autres avant. Un gâchis. Pour faire court, la série à franc succès de Bioware lance le clou du spectacle le 21 mars prochain, mais pour les abonnées d’Origin Access, vous pourrez jouer un total de 10 heures à partir du 16 mars.

 

Source: http://www.gamekult.com/jeux/mass-effect-andromeda-SU3050198371.html